De Clubhouse à TikTok : où en est l’audio interactif ?
01 octobre 2021 par Iniz Becker

De Clubhouse à TikTok : où en est l’audio interactif ?

La newsletter de la radio de demain #226… Abonnez-vous

Il y a presque un an déjà, Clubhouse interloquait, questionnait, challengeait médias, journalistes, musiciens et startupers. Réelle innovation ou échec économique ? Il est sûr que l’application prônant le réseautage social appuyé sur des conversations vocales a changé la donne pour toutes les autres plateformes, et particulièrement chez les MAGFANS.

Un an après… Où en est Clubhouse ?

La plateforme avait connu son succès principalement à l’heure des confinements et couvre-feux. Aujourd’hui encore, Clubhouse veut devenir le premier espace public numérique de soirées tendance. Et si la CNIL avait identifié de vraies problématiques concernant l’utilisation des données utilisateur, un leak récent tendrait à montrer que l’usage autour des numéros de téléphone sur l’appli n’est pas si grave qu’il n’y paraît

Les nouveautés : Clubhouse renforce encore plus l’interactivité dans son application, en proposant Wave, un nouveau chemin qui permet aux utilisateurs d’intégrer leurs amis virtuels directement dans leur chat. Il devient également possible d’enregistrer les conversations ; un usage qui interloque, après tous l’effort de communication faite sur la rareté des moments partagés live, impossible à retrouver en dehors de la communication vocale. Dans la même logique, il devient à présent possible d’écouter des replays en écoute asynchrone. L’audio spatialisé est également arrivé sur Android. 

Clubhouse, c’était aussi originellement une nouvelle écoute de la musique, en direct et en interaction avec les créateurs (mais n’ont-ils pas d’abord besoin d’argent pour performer en live ?). L’intégration des artistes à la plateforme semble être aujourd’hui un vrai désastre

Des MAGFANS …à TikTok

Toutes les plateformes tentent aujourd’hui d’intégrer de l’interactivité, en passant notamment par l’audio. Spotify rend ses podcasts plus interactifs. La plateforme de streaming et de podcasts suédoise tente en effet de répondre à un besoin qu’on observe sur tous les espaces publics numériques : engager les utilisateurs (ici, via des sondages et des sections Q&As au sein des shows…). 
 
On peut identifier TikTok comme le dernier géant du streaming musical d’un genre évidemment différent. Avec aujourd’hui environ 1 milliard d’utilisateurs actifs mensuels, la plateforme décolle chez les jeunes et plus largement dans toutes les catégories sociodémographiques. L’offre de contenus change radicalement sur cette plateforme, les créateurs s’adressant directement aux internautes, sans filtre et (apparemment) sans grands discours. TikTok évolue donc sans frontière (mais flirte avec le monde des NFT…). Tout deviendrait tout d’un coup de nouveau possible, comme cela avait été le cas pour les premiers créateurs de contenus sur MySpace (créé en 2003)YouTube (2005)Vine (2012, mais abandonné en 2015)… mais le succès d’une jeune plateforme interroge toujours d’un point de vue légal.

Cette semaine

The Sound Maker, le jeu intégralement bruité à la bouche. En savoir plus

Twitch et Warner Music Group signent un accord inédit. En savoir plus

La série Onde sonore de Fortnite proposera des spectacles musicaux d’artistes du monde entier. En savoir plus

Clara Chappaz, de Vestiaire Collective, prend la tête de la Mission French Tech. En savoir plus

L’Agile est mort, vive l’Agile ! En savoir plus

En bref @ Radio France

« Ma France 2022 » : participez à la grande consultation citoyenne lancée par France Bleu. En savoir plus

Du Béton aux nuages : la saga du rap français sur Mouv’. En savoir plus

10 nouveaux épisodes de Bestioles sur France Inter. En savoir plus

Quatre chanteurs de l’ensemble Les Voix Animées se retrouvent mystérieusement projetés au Château d’Alençon en 1514, sur France Musique. En savoir plus

Le podcast quotidien d’information Le quart d’heure, à retrouver sur franceinfo. En savoir plus

Nouvel épisode du Code a changé sur France Inter : la parfumeuse, ses écrans et les robots. En savoir plus