Les NFT remixent l’économie de l’industrie musicale
19 mars 2021 par Iniz Becker

Les NFT remixent l’économie de l’industrie musicale

La newsletter de la radio de demain… Abonnez-vous

Le terme « NFT », ou « non-fungible token », jeton non fongible, désigne d’une manière assez obscure une œuvre numérique unique, en théorie non-piratable grâce à la technologie blockchain, popularisée par les cryptomonnaies, tel que le bitcoin (pour en savoir plus : l’excellent Que sais-je sur le sujet, rédigé par Primavera De Filippi).

Révolutionnant le marché de l’art (et donc l’industrie musicale), les NFT questionnent le concept économique de rareté. Avant internet, la valeur économique d’un bien était identifié en fonction de sa rareté (une œuvre d’art étant totalement unique, sa valeur devient inestimable). On passe aujourd’hui d’une primauté physique à une primauté numérique, à partir d’objets normalement infiniment reproductibles (du moins, en théorie).

Ces dernières semaines, on a vu émerger une vraie tendance du marché des NFT. Cet intérêt pour la cryptomonnaie et ses produits grandit en Europe et questionne aux USA, où les politiques tentent de structurer davantage des régulations face aux différentes crises (rappelez-vous l’affaire Gamestop).

Quand une technologie secoue le marché de la création

Le bitcoin et en particulier les NFT sont de plus en plus populaires dans le petit écosystème du marché de l’art : un crypto artiste est passé chez Christie’s, une institution historique qui a toujours inspiré l’ensemble des acteurs du marché de l’art. D’autre part, le créateur de Nyan Cat, Chris Torres, a vendu pour quelques 500.000 dollars son “œuvre” le mois dernier (le petit chat aura parcouru depuis 2011 des centaines de milliards de kilomètres virtuels sur fonds d’une musique parfaitement et génialement irritante). Chris Torres vient aussi d’organiser un événement autour de la vente de NFT de fameux mèmes, qui ont fait l’internet social des années 2010.

Pourquoi ces œuvres numériques sont-elles considérées comme uniques alors que l’essence d’un mème repose sur le dynamisme du partage (mème vient du mot mimétisme…) ? La technologie blockchain permet d’isoler des images, sons ou autres données numériques, de les authentifier et de les horodater, ce qui revient à déterminer une unicité pour un élément numérique et à passer outre le caractère reproductible d’un élément numérique.

En France, le bitcoin a tenu sa première vente aux enchères cette semaine : une réussite (1600 inscrits) qui confirmerait l’élan des classes les plus aisées à collectionner les nouveaux objets rares du 21e siècle… ou la construction des nouveaux cabinets de curiosité à base de mèmes et autres objets virtuels identifiés. Encore faut-il avoir confiance.

 Réinventer l’économie de la musique avec les NFT

Kings of Leon, Mike Shinoda (Linkin Park), Grimes : les musiciens se mettent au diapason des « NFT », ce qui soulève des interrogations, notamment en terme de droits. Le groupe de rock américain Kings of Leon a proposé la semaine dernière son dernier album,  When You See Yourself en version NFT, en même temps qu’il le proposait via les plateformes classiques telles Spotify ou Apple. Les fans pouvaient également acquérir aux enchères des NFT des visuels du groupe : une façon de se distinguer des autres groupes, tout en se rapprochant a priori des fans.

Cette mode dans l’industrie musicale propulsée (encore une fois) par Elon Musk qui voulait vendre une piste audio autoproduite, permettrait aux artistes qui subissent encore les conséquences économiques de la crise sanitaire de vendre aux plus offrants leurs compositions (et de gagner beaucoup). De plus en plus de plateformes basées sur la technologie blockchain permettent également aux musiciens de monétiser leur musique via les NFT, ne répondant cela dit pas aux problématiques des droits d’auteur.

Cette semaine

L’innovation responsable et l’entreprenariat féminin au cœur de 2 appels à candidatures lancés par La Poste. En savoir plus

Qui peut concurrencer Clubhouse ? En savoir plus

Slate.fr lance Slate Audio, sa plateforme de recommandation de podcasts. En savoir plus​​​​

En bref @ Radio France

Lancement de France Culture Education pour aider à apprendre et réviser des auteurs, des notions, des périodes. En savoir plus

Les podcasts des profs : France Culture lance un appel à projets auprès des enseignants. En savoir plus

Mouv’ associe les Cités éducatives à la deuxième édition de Pod’Classe. En savoir plus

Tout savoir sur l’actualité musicale des chaînes de Radio France. En savoir plus

Hyperradio vous propose un focus sur les casques à réduction de bruit et les micros. En savoir plus