Les géants de la tech mettent encore plus de son 3D dans votre quotidien
12 novembre 2021 par Matthieu Beauval

Les géants de la tech mettent encore plus de son 3D dans votre quotidien

Il y a deux semaines, Facebook donnait une présentation aux allures d’au revoir : un au revoir public à sa marque d’abord… Mais surtout un adieu au web tel que nous le connaissons aujourd’hui, pour se recentrer sur le concept (encore nébuleux) de « metaverse« . En creux, Mark Zuckerberg fait le pari d’un internet incarné (« embodied internet« ), plus proche des autres, plus vrai que nature, mais avant tout plus immersif.

À l’orée de ce changement inévitable pour les chantres de la Silicon Valley, quelle place pouvons nous imaginer pour le son ?

Les industriels popularisent l’audio spatialisé

Avec l’arrivée de l’audio spatialisé pour les AirPods Pro ou les AirPods Max au début de l’année, Apple a ouvert une nouvelle séquence de communication sur l’audio immersif, qui permet aux développeurs d’applications et aux fabricants d’appareils électroniques d’aborder plus facilement les avantages du son 3D auprès du grand public.

Par exemple, les développeurs de Portal Labs viennent de mettre à jour Portal, leur application de bien-être sous iOS, afin de tirer pleinement parti de l’audio spatialisé. Au lieu d’utiliser Dolby Atmos comme Apple, Portal mise sur la technologie de l’entreprise autrichienne Atmoky pour proposer une version binaurale de leurs sons relaxants, qui vous plongent en pleine nature. 

Sony, pionnier de l’audio spatialisé avec sa technologie propriétaire 360 Reality Audio, fait un pas vers la standardisation en signant le contrat de licence MPEG-H de l’institut Fraunhofer.

Mercedes-Benz, de son côté, proposera de l’audio « 4D » sur ces modèles très haut de gamme dès l’année prochaine. 

Le métavers comme terrain de jeu du son 3D ?

Si les industriels adoptent les standards et technologies naissantes autour de l’audio immersif, les usages sont pour l’instant encore centrés sur la musique et les univers du bien être ou de la relaxation. 

Quells futurs usages pouvons-nous alors imaginer ? Cette semaine, Niantic dévoilait sa nouvelle plateforme de création d’applications de « métavers du monde réel ». Baptisée Lightship, cette plateforme créée par l’éditeur de Pokemon Go donne accès aux outils d’intégration d’éléments de réalité augmentée dans la vie réelle. 

Concrètement, Lightship permettra aux applications mobiles d’identifier si la caméra d’un utilisateur est dirigée vers le ciel ou l’eau, de cartographier les surfaces et la profondeur d’un environnement en temps réel, ou de placer un objet virtuel persistant derrière un objet physique.

Dans ce monde idéalisé par les MAGMANTS et fait d’expériences numériques immersives, les prochains défis des médias et des créateurs seront d’imaginer une nouvelle place pour la voix et l’audio.